Obso

Leather jewelry

MEDUSAE

.MEDUSAE I.

La collection hiver Obso est dessinée depuis longtemps. Je peinais à la finaliser, à lui donner sa substance. Vous voyez la bague .WIZAR. sortie en 2020 ? C’était la toute première pièce de cette série que j’ai abandonné, puis retravaillé. 

Elle est la matérialisation de mes cauchemars, doutes et angoisses du 1er confinement 2020. De cette introspection forcée, vécue en huis clos, face à son miroir, comme nous avons été nombreux à en faire l’expérience. J’ai fait beaucoup de rêves violents et hyperréalistes, ou j’étais piétinée par des milliers de pattes, frôlée par des tentacules froids, observée par des yeux menaçants, je voyais des dents étincelantes et pointues se rapprocher. Les fleurs, les insectes se métamorphosaient et devenaient menaçants, dans une espèce de phobie hallucinatoire, tactile et visuelle. J’étais dévorée, absorbée, contaminée. Une expérience qui se devait d’être digérée, car très sombre, et j’ai compris après coup qu’il fallait apprivoiser mon cauchemar. Mes monstres sont devenus attirants et gentiment provocants. Ma méduse est une catin sensuelle et glacée. Elle ne me fait plus peur. Ce fût un appel à plonger profondément en soi pour en ressortir plus solide et plus heureuse. 

La traduction visuelle de ce délire rampant ne pouvait sortir que pendant l’étrange saison de Samain. Mais ceci n’est que le premier acte, car cette recherche entre attraction et répulsion est au cœur de la mécanique d’Obso. Préparez vous à des pièces toujours plus spectaculaires ! 

DES YEUX 

DES DENTS 

DES TENTACULES 

QU’EST-CE QUI VOUS EFFRAIE LE PLUS, VOUS ? 

CLOSE
CLOSE